Membres de la commission Polydog

En 2008, un groupe de sportifs canins autour de Louis Quadroni et Silvia Peter a élaboré un ensemble de règles pour un sport qui vise moins le "sport de compétition" mais plus le sport populaire. Ils ont appelé ce sport "SpassSport". En 2009, la DKGS a refusé d'inclure ce sport dans l'offre de la TKGS. Dans le même temps, un groupe autour de Paolo Riva a élaboré un règlement pour le "RallyObedience". Dans ce cas également, l'assemblée des délégués a rejeté le fait que ce sport soit proposé par TKAMO.

Le ZV de la SKG a été très ouvert à notre demande (application du sport canin Neftenbach) de proposer ces sports sous un autre toit par la SKG. Ce fut le signal de départ pour la commission Polydog.

Depuis lors, j'ai été président de cette Commission. En attendant, Polydog est responsable d'un total de 6 sports. Lors du choix des sports que nous supervisons, nous attachons de l'importance au fait qu'un travail calme et concentré est nécessaire dans chaque cas et que ce travail peut être effectué en compétition par une grande variété de races. Certains de ces sports sont déjà très proches des sports de compétition dans les classes supérieures. Des championnats suisses sont envisagés.

 

Commissaires

La Commission Polydog est essentiellement organisée de telle sorte qu'un commissaire ou une équipe de deux est responsable de chaque sport. Vous trouverez ici les coordonnées et de plus amples informations sur les personnes responsables.

 
Photo / Nom Fonction / Département / Tâches / Biographie Link

Helmut Hofer   
  Mail  

Président / Internet / Finances

Le squash et la plongée - c'étaient mes hobbies avant d'avoir un chien. Pour m'obliger à moins m'asseoir devant les écrans (PC, TV), j'ai acheté un chien. Mon choix s'est porté sur un German Shorthair. J'ai vite compris qu'il ne suffit pas de marcher et de lancer des branches ou des balles. J'ai donc commencé à faire du sport canin. Au début chien de compagnie, plus tard aussi chien médical.

Avec mon Vizsla, je fais aussi du RallyObedience, du DummySport et du HoopAgi, en plus de BH et SanH.

 

Silvia Peter       
  Mail  

SportPlaisir

Selon le rapport de mes parents, à l'âge d'un an, je dormais souvent par terre, blotti contre notre ancien boxeur Alex. Je ne m'en souviens même pas moi-même. Mais la fièvre du chien a dû me prendre déjà là. Après une longue période de "fatigue", j'ai eu mon premier chien à l'âge de 13 ans, un chien de berger allemand nommé Ulla. Avec elle, j'ai commencé à faire du doggy-dog, puis un Labi, un Picard, deux autres bergers et deux autres Labis m'ont accompagné. Maintenant, Nias vit avec nous, un merveilleux Labrador. Mon cœur a toujours battu pour le travail de recherche avec mes chiens, qu'ils soient pisteurs, lawinelen, sanelen ou aujourd'hui à la recherche de débris. Ce que les chiens sentent, comment ils travaillent avec le vent, les thermiques et la discrimination des odeurs me fascine sans fin. Et je suis tout aussi fasciné par leurs capacités de communication, de travail en équipe et d'empathie. Ils sont tout simplement des compagnons d'âme.
De plus en plus, je m'éloigne du sport de performance PO pour me tourner vers la vie quotidienne détendue et joyeuse avec les chiens, pour accompagner les équipes en difficulté et pour travailler beaucoup plus près des chiens, plus librement. Avec d'autres, nous avons cherché de nouvelles voies : L'idée de SpassSport est née, où il ne s'agit pas d'obéir à la parole, mais de trouver des moyens d'atteindre le but ensemble ; en utilisant le langage corporel commun et en riant beaucoup ensemble. Les chiens sont souvent mis au défi, le lien entre l'homme et le chien, le leadership, la dextérité et le travail du nez forment le cadre de base à travers les trois niveaux.
Je suis très heureux que la Commission Polydog ait, entre-temps, également inclus d'autres secteurs.
 



Verantwortlich:
Yvonne Neuhaus
und Miriam Kindler

Patricia Bächtold  
  Mail  

RallyObedience

J'ai eu mon premier chien à l'adolescence et j'ai commencé ma carrière de sportif canin en 2005 en pratiquant le sport de chien de compagnie avec lui.
En 2013, je suis venu au RallyObedience et je suis resté fidèle à ce sport jusqu'à aujourd'hui.
En 2014, j'ai terminé ma formation de formateur, un an plus tard, j'ai pris la responsabilité du cours RallyObedience au sein de la commission Polydog.
Depuis 2016, je suis juge. De Frauenfeld à Lugano en passant par Winterthur et Berne, j'ai déjà travaillé comme juge de concours.
Depuis le début de 2017, je suis le seul responsable de RallyObedience au sein de la Commission Polydog.
Ma passion, c'est le sport canin. Mon deuxième berger australien, Lian, et moi-même nous rendons également en Angleterre pour poursuivre cette passion. Je commence donc à côté de RallyObedience aussi en obéissance anglaise, et je passe non seulement mon temps libre mais aussi mes vacances sur les lieux canins de ce monde.
 
Rally Obedience - Facebook

Verantwortlich:
Patricia Bächtold

Steffi Frösch      
  Mail  

SchaSu

Après la formation pédagogique initiale de jardin d'enfants, je suis passée au dressage de chiens par l'apprentissage de la garde d'animaux. Et ce chemin, je le suis encore aujourd'hui. Ce qui a commencé en 2002 avec l'agility et le sport des chiens de compagnie, a ensuite toujours tourné dans le sens des sports Polydog. En fonction du chien qui vient d'enrichir ma vie, nous avons vécu et appris beaucoup de choses en RallyObedience, SportTrails, SpassSport et HoopAgi. SchaSu m'a fasciné dès le début, le travail du nez est devenu ma grande passion. L'entraînement des hommes et des chiens dans ce domaine est très fascinant.
Facebook - SchaSu


Verantwortlich:
Steffi Frösch

Sylvia Sennhauser  
  Mail  

HoopAgi


Au centre de ma vie, on trouve mes deux femelles Border Collie, Mia et Tsehai.

Pendant 10 ans, j’ai mis toute ma passion dans l’agility. Aujourd’hui, je me tourne vers le HoopAgi. J’ai également concouru dans les disciplines comme le RallyObedience, l’Obedience et l’Accompagnement.

J’ai découvert le HoopAgi à l’automne 2016 et j’ai pris part à un premier stage de 4 jours. En 2018, j’ai participé à un séminaire d’entraîneurs « Navigate Your Dog » et j’ai suivi la formation d’entraineur HoopAgi SCS en 2019. Depuis 2020, je suis juge HoopAgi SCS, ainsi que membre de la Commission Polydog pour la division HoopAgi depuis octobre de la même année.

J’apprécie tout particulièrement que la vitesse ne soit pas un élément déterminant au HoopAgi, mais plutôt la capacité de guider son chien le plus habilement possible à travers un parcours à l’aide de signaux verbaux et du langage corporel. Il n’y a rien de surprenant que le HoopAgi est de plus en plus populaire et que le cercle des adeptes ne cesse de croître.

 

 

Ursula Gauchat    
  Mail  

 DummySport

Avec les chiennes malinoises "Sochat" et "Padouk", j'ai travaillé dans les catégories BH, FH, VPG, SanH et Obedience. En outre, j'ai suivi d'innombrables cours de formation continue dans divers domaines sur le thème des chiens. La santé, le travail du nez, le comportement d'apprentissage, le comportement général - autant de sujets qui m'ont toujours beaucoup intéressé et que j'ai approfondis lors de séminaires de formation continue.

2013 J'ai lancé SchaSu en collaboration avec Polydog en Suisse.

2018, le sport "DummySport" a été ajouté. L'objectif était et reste de rendre ce sport accessible à toutes les races ainsi qu'aux petits chiens. C'est avec beaucoup de joie et d'engagement que je pratique ce sport aujourd'hui avec ma petite chienne du Yorkshire. Cependant, ma grande préférence va aux odeurs. Le travail du nez est notre cheval de bataille favori à tous les deux !
 
 

Alexandra Roth   
  Mail  

SportTrailen

J'ai toujours été fasciné par le sport canin. Depuis 30 ans, je pratique activement l'agility et je me sens également à l'aise dans d'autres sports comme l'obéissance et les chiens de troupeau. Parfois, cela se passe différemment de ce que l'on pense et j'ai dû chercher un nouveau sport pour ma Sheltie, parce qu'elle ne pouvait pas participer à l'agilité à cause de la HD lourde. L'obéissance était une option, mais d'une certaine manière, ce n'était pas vraiment son truc non plus. C'est ainsi que je suis arrivé à la piste en 2008. Ma chienne était en feu depuis le début, après tout, renifler était sa grande passion. Elle a vite compris ce qu'elle devait faire et, comme j'étais fasciné, j'ai commencé à suivre mes Border Collies.
J'ai aussi été fasciné dès le début par la capacité du nez d'un chien, il y avait des choses que je pouvais à peine m'expliquer. Après quelques années, j'ai suivi une formation de formateur pour pouvoir me plonger encore plus profondément dans le sujet et en apprendre davantage.

Je suis très préoccupé par le fait qu'il existe un système d'examen uniforme en Suisse et que chaque chien et son propriétaire aient la possibilité de passer ces examens